14/12/2010

La définition la plus trash de wikipédia

La définition la plus trash de wikipédia

la voici Soupeur

Attention âme sensible s'abstenir

Le terme soupeur est un mot d'argot désignant plusieurs pratiques sexuelles déviantes (paraphilies), pratiquées généralement par des hommes, et ayant comme principal caractéristiques l'attrait pour les sécrétions d'autres hommes.


Le terme soupeur désigne ainsi tout d'abord des individus qui éprouvent du plaisir à manger de la nourriture imbibée de l'urine d'autrui, notamment du pain abandonné volontairement dans des urinoirs publics (vespasiennes[1]) puis récupéré pour être consommé (il était parfois attaché par une ficelle). On emploie plus rarement le terme "croûtenard", qui a pourtant l'avantage d'être plus précis[2]. Cette pratique était notamment répandue à Paris durant l'après-guerre, et on y trouve plusieurs références dans la littérature populaire de l'époque.

De nos jours, il arrive encore qu'on trouve de gros croûtons de pain abandonnés dans certains urinoirs publics ou semi-publics (bars, gares...), mais il est difficile d'en savoir les causes...


On a également désigné par ce mot des individus fréquentant les maisons de prostitution, et qui prenaient plaisir à consommer généralement à même le sexe féminin la semence abandonnée par les clients précédents (ces individus étaient généralement impuissants). D'autres appellations existent pour qualifier cet acte, comme "faire dînette".

Il existe également une pratique qui consiste à boucher volontairement un urinoir et d'attendre qu'il se remplisse. L'individu urine lui-même dedans en submergeant totalement son pénis dans l'urine des précédents usagers, d'où l'expression "faire trempette".

Dans son autobiographie One two two[3], l'ex-prostituée Fabienne Jamet évoque ainsi cette pratique : « A l'époque où je dirigeais le 122, j'avais un soupeur qui me prenait trente à quarante foutres à chaque visite ». [4]

Parfois, les prostituées "truquaient" leur prestation et n'offraient qu'un ersatz de sperme en se badigeonnant les poils pubiens d'un mélange à base de blanc d'œuf, d'urine et de quelques gouttes d'eau de Javel

Seb
Pur délire
Le blog délire qui ne se prend pas la tête.

7 commentaires:

etiennes a dit…

Bravo belle sélection.

Anonyme a dit…

vraiment horrible...immonde!!!!

Pradel a dit…

C'est odieux... particulièrement la dinnette Oalala

Mathilde a dit…

Incroyable de lire cela, et le pir c'est que c'est sur wikipédia
Beurk Beurk Beurk

Thierry a dit…

Bravo je vous dis bravo, il fallait dénicher cette petite perle.

Vlad a dit…

Mais c'est immonde ! Ca me rappelle une rumeur quand j'étais gosse, on m'avait parlé de ces histoire de croûton dans les pissotières...

Nico a dit…

Je confirme c'est super super tash